Faire une pause est nécessaire à certains moments pour :
– vérifier que le projet reste bien orienté vers ses objectifs
– analyser le chemin parcouru

APRÈS T’ÊTRE RENSEIGNÉ, c’est le moment de te poser et de réfléchir :
au vu des infos collectées et répertoriées, faire le point sur ton idée de départ te permet de mieux la PRÉCISER, la COMPLÉTER.

Pause analyser : questions générales

Est-ce une vraie bonne idée ?
Suis-je bien motivé pour ce projet ?
Le projet comme il est là est-il bien réaliste ?
Le projet est-il réalisable ?
Mon objectif est-il réellement porteur ?
Quelle énergie suis-je prêt à investir et pendant combien de temps ?
Existe-t-il quelque chose de semblable ?
Faut-il renforcer mes compétences ?
Dois-je créer ou agrandir une équipe ?
Suis-je prêt à revoir mon projet, à le modifier, à l’adapter ?

Ces réflexions ne doivent pas t’empêcher d’Y CROIRE À FOND, c’est aussi et surtout toi qui portes ce projet.

Quand tu es bien en phase avec le projet,
2 étapes utiles :

1re étape : vérifier LES 7 CLÉS DU PROJET DE BASE

  1. est-ce que son objectif est bien concret ?
  2. est-ce qu’il est défini dans le temps avec une date fixée de réalisation ?
  3. est-ce qu’il est défini « positivement » ?
  4. est-ce qu’il est évaluable selon des critères définis ?
  5. est-ce que j’ai tout pouvoir pour le faire aboutir ?
  6. est-ce que je sais avec qui, quand et où il sera atteint ?
  7. est-ce que j’ai évalué ses conséquences voulues ou non ?

2e étape : QUI FAIT QUOI POUR QUAND ?

Définir concrètement les choses à faire, exprimées en verbes d’action. C’est ce qu’on appelle un plan d’actions.
Ce plan peut prendre la forme d’un rétro-planning :

  • répartir les tâches (qui fait quoi pour quand).
  • ajouter les ressources nécessaires manquantes.
  • évaluer le coût des différentes étapes et actions définies.